Pages

Publié par Ari Massoudi

Tous les experts de l’innovation en France s’accordent à dire que tant que l’épargne des français n’est pas réorientée plus sérieusement, par volonté politique, vers l’investissement dans le capital des entreprises, le financement de nos entreprises innovantes sera toujours une problématique persistante. De même que la loi TEPA, avec ses 25% de réduction sur l’IRPP et ses 75% de réduction sur l’ISF, n’est pas réellement incitative si on la compare aux avantages que confèrent les autres niches fiscales notamment dans le foncier. Par conséquent, n’attendons pas que le gouvernement bouge, prenons, peuple de France, les choses en main ! Demandons directement aux français de s’engager dans l’économie « réelle » pour construire notre avenir commun par l’entrepreneuriat et l’innovation.

 

La levée de fonds sur le marché du « gré à gré » en utilisant l’effet de levier de l’internet « participative » ou « communautaire », ou encore dénommé « Crowd funding » est une solution formidable pour faire face à la crise du financement des entreprises.

 

Cette voie permet également de court-circuiter les réseaux/clubs de business angels, les sociétés de capital risque et leurs processus de sélection de projets, sans toutefois les mettre hors courses. En effet ce mode de financement démocratise l'investissement au capital d'entreprise non côtée à toutes personnes, même aux revenues modestes.

 

L'article complet est disponible sur le serveur Google documents :

 

http://goo.gl/Sg0Xd 

 

ou ici

 


Un article complémentaire que je vous recommande également :

 

http://goo.gl/WeCeV   

 

 

Commenter cet article

Patrick HANNEDOUCHE 27/09/2010


Bonsoir Ari,
Vous parlez de "court-circuiter les business angels" alors que les personnes qui vont investir dans le crowd funding deviendront de fait des business angels :) Et plus il y aura d'investisseurs
inviduels, mieux ce sera.
Cordialement.
Patrick


Patrick Garcia 02/10/2010



En complément, voici un exemple : www.mycreativemarket.com   Une nouvelle plateforme d'accompagnement de nouveaux projets, en co-création.
Le volet financier est largement abordé et des solution de levées de fonds par les particuliers est proposé.


Patrick



Patrick Garcia 02/10/2010



je vais ouvrir un FAQ sur la plateforme pour répondre à toutes vos questions, car elles vont intéresser tout le monde, et vous avez raison, ils est important de rassurer.


Par contre, vous comprendrez que ce projet a demandé beaucoup de préparation et d'investissement, et donc certaines informations resteront d'ordre stratégique.


Nous avons voulu sortir des sites "tarte à la crème" qui ont fleuri depuis 2 ans, et qui promettent aux créateurs des trophées ou concours pour tenter d'obtenir une somme d'argent. 
Nous nous sommes plutôt rapprochés des solutions de financement propre aux plateformes musicales, pour pouvoir recevoir des fonds de particuliers.


Nous avons tenu à traiter le problème de la création d'entreprise globalement. Car trouver des fonds ne sert à rien si le créateur n'a pas les compétences pour analyser son marché ou développer
une technologie. C'est la principale cause d'échec (70% des innvovations échouent commercialement en france, selon les sources du ministère de l'Insdustrie)


L'innovation étant un domaine très spécifique, avec plusieurs sources de financement possibles (public, privé) et le créateur devant rester maître et propriétaire de son idée (c'est essentiel),
nous traitons différents les promesses et fonds recu. Je peux vous dire que nous avons différents partenaires spécialisés en création d'entreprise innovante, qui nous permettent
d'évaluer précisément extérieurs recueillis. 


Ce qui est important est de bien comprendre que nous travaillons sur les trois composantes du marketing de l'innovation : la préparation au marché (et la stratégie),  la technologie (mise au
point du produit ou service), le financement.


Beaucoup de projets sont cela des projets à caractère commercial qui nécessitent peu d'investissement. C'est nous qui proposons directement d'aider le créateur, par une formule d'abonnement.


Je repondrais plus précisément à vos questions, notamment "ou va l'argent" directement sur le site dans les prochains jours.



Liotta 03/10/2010



bonjour, je ne comprends pas le sens de crowd funding pour la france: car c'est de l'appel à l'epargne public et donc reglementé. C'est pour cela que les BA existent c'est pour faire du crowd
funding. donc il faudra m'expliquer comment tous les sites internet decrowd funding font pour lever des fonds sans être BA...


Il est vrai que certains clubs de BA agissent comme des VC pas tous...


mais le plus important dans l'amorçage c'est l'accompagnement...et un accompagnement fait par des non pro de l'entrerpise est souvent une catastrophe...



Liotta 03/10/2010



Ari,


Merci pour votre réponse ...Pour ma part le probléme de l'amorçage n'est pas un probléme d'argent .. mais surtout d'accompagnement .. aussi je peux donc repondre à votre question :investir dans
une société qui a fait appel au crowd funding ? non je ne pense pas  ...car tout d'abord cela veut dire bcp d'actionnaire à sortir ou gérer .. Mais je ne reste pas fermé...


En revanche après le crowd funding cela releve plus du VC que du BA ...à mon sens ...



kephren14 21/02/2011



Bonjour,


1/ Y'a t'il des limites de levée de fonds ?


Par exemple peut on proposer un projet à 400k€ ou y'a t'il une limite (100k€ ?)


Ou peut on proposer autant de projets que l'on souhaite à x k€ ? Exemple  : 20 projets à 200k€ ?


2/ Y'a t'il un nombre maximum d'investisseurs à respecter ? (100 ?)


 


Cordialement,


Kephren14



kephren14 21/02/2011



Je me posais ces questions car sur de nombreux sites qui proposent du crowdfunding, il y a des limites d'argent (100 000€ pour le maximum que j'ai vu) ou un nombre de personnes max. de 100 sur
d'autres.


Merci de m'avoir répondu. Cela m'aide sur l'un de mes projets car je ne trouve aucun texte legislatif sur le crowdfunding. De plus en que tant que novice dans l'océan de l'entrepreunariat, c'est
difficile de s'y retrouver un peu.


Si j'ai bien compris la holding regroupe les investisseurs du projet. C'est cette holding qui prend part dans l'actionnariat de la société ?


Mais donc si une entreprise propose plusieurs projets à financer par la foule, pour que les investisseurs de chaque projet ne soient pas regroupés dans une seule et même holding. (Je pense
surtout lorsque les possibles bénéfices sont redistribués ensuite.) Peut-on creer une holding pour chaque projet ?


Mais cela implique que chaque holding aura une part dans la société. Donc il y a risque de perdre la majorité dans sa propre société au final ?


De même que si l'on propose de financer un projet d'un budget superieur à son apport, cela revient à perdre egalement la majorité dans son entreprise.


Merci beaucoup, pour vos réponses et vos articles. Et désolé pour mes questions de débutant ! ^^


Cordialement,


Kephren14 (Alexis)



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog